PIETON     VOYAGEUR

 « QUAND LE CIEL CREA LE TEMPS, IL EN CREA SUFFISAMENT… » 

Pensée mongole

 

MANUEL   DE   NAVIGATION 

« ON NE VA JAMAIS AUSSI LOIN QUE LORSQU’ON NE SAIT PAS OU ON VA… »

CROMWELL

Custom Gallery: images not found

MAGELLAN – MARCO POLO – COLOMB

oute personne entrant dans le chantier ASTROLABE COMPENDIUM via un smartphone, une tablette ou un ordinateur, devient un piéton voyageur,  le personnage d’un chantier de mémoire collective. Il peut découvrir les travaux des autres piétons voyageurs et aussi participer en se géolocalisant avant de poster  ses contributions (écrits, illustrations, photos, musique, vidéo… sous son nom ou un pseudo). A  sa disposition 64 applications se présentent comme des exercices concrets à thèmes,  en adéquation avec ceux des rubriques, et avec pour chacune d’entre elles une règle du jeu à respecter. Les contributions partagées révèlent l’exploration personnelle du piéton voyageur tout en assurant le développement d’un chantier toujours en mouvement. Il peut se déplacer avec les encadrés « search », en  y tapant  l’un des mots proposés et arriver ainsi à destination… ou partir à l’aventure en tapant un mot de son choix mais sans savoir vers quoi il mène (parfois une impasse, les déplacements nécessitent un certain goût pour la trouvaille…). La position géographique des pays, régions ou villes concernés est consultable à tout moment en cliquant sur Google Map (ASTROLABE COMPENDIUM est aussi Google Guide…) ou pour en savoir plus sur Google Earth 3D. A l’avenir, la géolocalisation se calculera  avec la position du Soleil et ses planètes selon le principe Astrolabe du XVIem siècle. Quelques encadrés colorés thématiques, permettent d’en savoir plus dans certains domaines, le piéton voyageur peut apporter sa contribution réelle ou imaginaire en matière d’étymologie, usages de la langue, connaissance géographiques, mémoires locales ou ambiance des lieux proposés.

ETYMOLOGIES, MANIERES DE DIRE MANIERES DE FAIRE, LANGUES POPULAIRES, CURIEUSES, SAVANTES OU IMAGINAIRES...
GEOGRAPHIE PHYSIQUE, HUMAINE, REGIONALE, SCIENCES SOCIALES, MEMOIRES DES TERRITOIRES ET DES SINGULARITES...
METEO, WEATHER, TEMPO, WETTER, EGURALDIA, WEER, ILM, TIEMPO, CLIMA, TOETRANDRO, WIEDER, TEMPESTAS...

US ET COUTUMES ALIMENTAIRES, VESTIMENTAIRES, SEXUELLES, ...
LIEUX COMMUNS, ETABLISSEMENTS, COINS INATTENDUS, TROUVAILLES EN TOUS GENRES...

 » DANS L’ART, L’ESSENCE DETERMINAIT ELLE-MEME LES CONDITIONS DE SON INCARNATION AU LIEU DE DEPENDRE DES CONDITIONS NATURELLES DONNEES. (…) SIGNIFIANT ET SIGNIFIE FOISONNENT PAR UN COURT-CIRCUIT POETIQUEMENT NECESSAIRE MAIS ONTOLOGIQUEMENT GRATUIT ET IMPREVU. »  

« PROUST ET LES SIGNES »

GILLES DELEUZE

 

n devenant acteur du chantier Astrolabe, le piéton voyageur fait apparaître ses « territoires secrets », son « pays » à lui  (tel Christophe Colomb seul face à l’Amérique…) issus de son Compendium intime. Il peut les diversifier à chacune de ses visites avec de nouvelles productions ou aller à la rencontre de celles d’autres piétons voyageurs en les enrichissant par ses propres créations, des passerelles entre des univers différents, ainsi tisser un réseau social d’un nouveau genre. Il peut également répondre aux sollicitations de l’Astrolabe Compendium lorsque le chantier lance des « appels à contributions » quand cela s’avère nécessaire (besoin d’un texte, d’une vidéo, d’une lettrine, d’une illustration…) via FacebookASTROLABE COMPENDIUM@pietonvoyageur, F@astrolabe10, Logo YouTubeASTROLABE COMPENDIUM Didier Coffy, Cover art Google Keep. 

ne fois postées, les productions sont classées puis mises en ligne sur le site. Le chantier n’est que le reflet à plusieurs voix des mille et une contributions, rien de défini à l’avance, le paysage se transforme inéluctablement. Les rubriques, applications, mots-clés, etc… ne sont là que pour donner quelques repères, créer une structure. Aucune compétence n’est exigée, aucune sélection n’est faite, aucun élitisme : le chantier n’est pas œuvre d’exactitude mais de vérité intérieure. Seul ce qui vient de la personne (de son cœur, de son centre, de son… Compendium) importe. Il est simplement demandé de respecter les codes habituels de déontogie en vigueur en matière de publication sur un réseau social. 

Air du temps :  Logo YouTubeASTROLABE COMPENDIUM Didier Coffy « Bande originale du film de la vie (1, 2, 3, 4 et 5) » illustre les rubriques et les applications avec des Playlist de musique (1), de cinéma (2),  d’interviews et conférences (3), d’expositions/spectacles (4), de couture/mode/et autres falbalas (5)… ayant accompagné le chantier depuis ses origines.

iétons voyageurs en activités dans le chantier : ALAIN REY, ANTOINE DE BAECQUE, ARTE, DAVID LE BRETON, DIDIER COFFY, DIDIER VILLEGER, DI VIN, ERIC LOUBIE, FRANCOISE HERITIER, FREDERIC GROS, ISABELLE MASSE, JEAN-FRANCOIS DUFOUR, JEAN-LOUIS TAUVEL, JULIETTE BINOCHE, « L’ANTRE-AUTRE » (clients), « LE PETIT BAR » (clients), MARIE-CLAUDE PIETRAGALLA, MARLENE DURETZ, MARIE CHRISTINE DURAND, MARTINE SEGALEN, MAUDIT CABOT, NICOLAS SANTOLARIA, ROBERT GUEDINIAN, RUNNING ROSE, SARAH MARQUIS, SYLVAIN TESSON, TRAN DINNLER, VANESSA LUNARDELLI…

ETYMOLOGIES, MANIERES DE DIRE MANIERES DE FAIRE, LANGUES POPULAIRES, CURIEUSES, SAVANTES OU IMAGINAIRES...
CONTRIBUER(TION) : Au XIIem, apporter son dû, dépenser, vient de contribuir. Contributeur : officier qui lève les contributions.

EXPLORER : Vient de esplourer, mouiller de pleurs, expier, fondre en larmes.

BONNE   ROUTE   !

F
F
Twitter
astrolabe10 on Twitter
6 people follow astrolabe10

F