MOSCOU

 

ISLE-SUR-LA SORGUE PAYS DE LA MEIJE LYON MARSEILLE

NEW-YORK-SEATTLE-CHICAGO PARIS SAINT-CHAMOND

 

VOUS ETES ICI

 

 

DIDIER COFFY

« La Russie est un rébus entouré de mystères au sein d’une énigme. » Winston Churchill

GEOGRAPHIE PHYSIQUE, HUMAINE, REGIONALE, SCIENCES SOCIALES, MEMOIRES DES TERRITOIRES ET DES SINGULARITES...
MOSCOU : Capitale de la Russie, construite sur les berges de la Moscova.

KRASNODAR : Au sud de Moscou (1200 km), capitale de la région du Kouban.

KOUBAN : région du Sud de la Russie correspondant au bassin du même nom, en bordure de la mer Noire et de la mer d’Azov.

METEO, WEATHER, TEMPO, WETTER, EGURALDIA, WEER, ILM, TIEMPO, CLIMA, TOETRANDRO, WIEDER, TEMPESTAS...

MOSCOU

LES     NUITS    D’UN     CIEL    GELE

En lien avec LA VIE MOLESKINE

Galina yeux bleus à la Moscova blanche glace, vodka ou caresses, les nuits d’un ciel gelé… — des plaines en petit déjeuner de Sibérie vers Krasnodar et les bords de la Mer Noire

Custom Gallery: images not found

Custom Gallery: images not found

« LA LECON D’ECRITURE »
CENTRE DE LANGUE FRANCAISE (ATELIERS, CONFERENCES, EXPOSITIONS), 1996-1997

LA RUSSIE DANS L’OBJECTIF  (ARTE, 2018)

 

VOYAGE MOSCOU (janvier 1974) —  » 9h40 0rly. Je flâne dans les boutiques, embarquement où l’on nous fait ouvrir les valises, également les objets insolites qu’on pourrait avoir sur soi. 2700 kms 3h20 alt 10 000 m 750 km/h. Arrivée Moscou vendredi 1er février 1974. A 6h le réveil sonne, dans la rue on entend les pelleteuses qui raclent la neige. Je finis de boucler ma valise, rangeant délicatement le bouquet offert hier soir pour me souhaiter « bon voyage ». 7h un léger coup à la porte, le Professeur Boulanger m’attend , il y a un petit malentendu, j’avais compris 7h et demi ! Heureusement les billets d’avion prouvent qu’on a le temps (et que je peux finir tranquillement de me coiffer !). 7h et demi, la voiture réservée nous emmène à l’aéroport. Quelques formalités sans histoire puis passage contrôle des passeports. Là Boulanger me quitte, nous nous congratulons, je remercie tout en dormant encore ! Comme je n’ai rien mangé depuis hier 2h, je vais prendre le « Tchaï » (thé) avec du pain et saucisson pour quelques kopeks…. Achat de quelques bricoles, 2 Machis (avec 5 poupées).

Jeudi 31 janvier 1974: 10h, Mr Dob… me conduit en auto à l’Université visiter l’Observatoire astronomique, là où j’ai fait il y a 8 jours mon exposé. Visite au laboratoire de Sagitov, détermination de la constante de gravitation: l’appareil est en panne. On me montre un CR Acav dont un à Paris (1972) donnant les résultats obtenus en France à Magny (Yvelines). Je note les variations dans le temps… il faut aller loin pour savoir ce qu’on fait chez soi ! Les résultats de Moscou ne sont pas finis (!) cela ne m’a paru sérieux, à moins que ce ne soit le secret…

Bibliothèque : 2 étagères de livres très anciens.

Machine électronique : russe, en panne. 6 personnes pour machine reproduction de cartes. Utilisation langage ALGOL, on va apprendre aussi le FORTRAN.

Bureau de l’homme : On me demande des nouvelles de Stosko, on me démontre la grande précision de la méthode électronique utilisée pour l’observation des étoiles. Avant le déjeuner, cet astronome grisonnant, enthousiaste de son travail, nous conduit au pavillon d’observation. 2 télescopes (même appareil à Bordeaux), les conditions météorologiques permettent de faire des observations en vision 1/3 de l’année. Les résultats sont envoyés au BIH de Paris.

Lundi 21 juin : La soirée s’achève , le plus jeune des frères Tadjik chante avec des accents passionnés, l’amour de son propre pays et la gloire de Lénine, accompagné par une sorte de guitare et un accordéon; Nous nous séparons sans avoir vu les femmes qui vivent à part… j’emporte soigneusement le cocon qu’on m’a donné et dans lequel bat un peu l’âme tadjik. Je songe à l’idéal et à l’équilibre de ces hommes intellectuels qui, malgré leur métier d’ingénieur, de docteur, de professeur de musique, élèvent des vers à soie et participent pendant l’été aux travaux des champs… obligation nationale, besoin d’argent, sens de la communauté, amour de la nature ? Régime économique…

Mardi 22 juin : C’est le départ de l’Asie centrale. Je souhaite bon séjour aux géologues partant pour le Pamir. Je remercie Tamara et Svetlana qui m’ont offert un livre de riches enluminures de la littérature perso-tadjik du 14em-18em. Durant le retour par avion Douchambe-Moscou je bavarde avec Nina. J’apprends qu’elle a une fille de 15 ans qui est en train de faire un stage obligatoire dans un kholkose, que la natalité dans la région de Moscou est très faible (1ou 2 enfants) mais plus élevée dans les régions de l’Asie centrale. A Taschkent un des géophysiciens avait 5 enfants et Nina disait que c’est pour cela qu’il est si souriant. J’ai un peu honte lorsqu’elle me dit qu’ils vivent à 3 dans un appartement de 32 m2 mais elle a l’air heureuse. Etant interprète, elle a beaucoup voyagé dans toute l’URSS, elle va partir pour le Kamtchaka. On est frappé par le souci qu’ont les russes de se cultiver… durant mon séjour elle est heureuse d’enrichir son vocabulaire et avant elle s’était entraînée à lire des romans policiers français…

Mercredi 23 juin : Moscou. le voyage touristique terminé, ici on aborde les problèmes d’organisation scientifique. Je fais un exposé en français devant les géophysiciens, la traduction en russe est faite au fur et à mesure. Quelques russes comprennent encore le français — avant la révolution, les russes d’une certaine bourgeoisie étaient éduqués par des français ou des suisses. J’ai des collègues russes qui parlent français, d’autres le comprennent plus qu’ils ne le laissent entendre… Un bon repas à l’hôtel tchèque Praga où m’est servi du caviar, poisson frit, glace du Tokay de Hongrie qui n’a rien de comparable. Avec les 35 roubles donnés pour mes menus frais, j’achète des timbres postes dans leur collection, on retrouve le goût de la nature, la fierté de leurs exploits sportifs, la technique. Je n’oublie pas le journal « Humanité » seul journal français vendu en URSS. L’achat de quelques souvenirs : objets en bois, bracelets d’ambre… me donnent le plaisir de voir les vendeuses manier avec une extraordinaire dextérité de voir glisser sous les doigts agiles des vendeuses les boules jaune et noir des « bouliers ». On ne semble pas connaître le simple calcul mental et les caisses automatiques sont rares.

Jeudi 24 juin :  A 17 h (heure locale, il y a 3 heures de décalage avec l’heure d’été française), aucune difficulté malgré la foule. Comme dans tous les pays il y a des « passe-droit » officiels. A mes remerciements le Prof B répond à son tour en me remerciant des 1/2 vacances que je lui ai procurées en m’accompagnant et nous nous séparons en souhaitant de nouvelles rencontres pour une coopération scientifique toujours meilleure ! Tandis que l’avion d’Air France file à 900 km à l’heure, j’essaie de faire le point.

CORRESPONDANCE SUZANNE C

ETYMOLOGIES, MANIERES DE DIRE MANIERES DE FAIRE, LANGUES POPULAIRES, CURIEUSES, SAVANTES OU IMAGINAIRES...
KOLKHOSE : Coopérative agricole en Union Soviétique à partir de la révolution d’octobre de 1917. Son autre composante est le sovkhoze.

 

F
F
Twitter
astrolabe10 on Twitter
6 people follow astrolabe10

F