CO M PE N DIUM      C O UL E U R S

 

VOUS  ETES  ICI

RUBRIQUES, REAPPROPRIATIONS, APPLICATIONS, TEXTES FONDATEURS, MONDES, MERVEILLES...
Rubrique 8 ENCYCLOPEDIE I, réappropriation de la Connaissance, application COMPENDIUM COULEURS, texte fondateur CANARD DE VAUCANSON, 8em monde du SAVOIR, 8em merveille le « LIVRE DE KELLS » à Dublin (Irlande), en lien avec ECRITURE DE L’ESPACE, ABECEDAIRE, DICTIONNAIRE DE LA MEMOIRE, PETIT MUSEE DES APERCUS, PLANCHE ENCYCLOPEDIQUE, MILLE ET UNE NUITS, BIBLIOTHEQUE INVISIBLE.

 

 

Images intégrées 1

MODE  D’ EMPLOI

 

LA VIE EN COULEURS

 

L’application s’inspire du jeu d’écriture « 1 mot 1 minute ». Le piéton voyageur choisit sa couleur et n’a droit qu’à une seule minute pour trouver « son » mot, produire un  texte, une définition, un dessin, une photo… et l’envoyer via son smartphone au(x) correspondant(s) de son choix qui  à son (leur) tour répondent ou non, sur le même mot ou pas. Ainsi un alphabet minute, une trame d’histoires à tour de rôle.

A poster sur Google Keep, Facebook Astrolabe Compendium@pietonvoyageur ou Twitter @astrolabe 10

Pour revenir au menu principal en cliquant sur 64 APPLICATIONS PRATIQUES ou au menu particulier en allant sur APPLICATIONS PRATIQUES rubrique 8. Vous pouvez voyager ailleurs en tapant par exemple CARNET DEGUISE, LA VIE MOLESKINE, CARTE POSTALE,  BIBLIOTHEQUE INVISIBLE, MIROIR VENITIEN, PARIS, ARAIGNEE, APPLICATION, GRENOBLE, DATA CENTER, CHARCUTERIE, OPERATION DU SAINT ESPRIT, TRANCHANT ET CORON VINS EN GROS… ou proposer un mot de votre choix.

 

Custom Gallery: images not found

Images intégrées 1

  DIDIER COFFY, ISABELLE MASSE, VANESSA LUNARDELLI. 

Logo YouTube ASTROLABE  COMPENDIUM Didier Coffy —  PLAYLIST MUSIQUE ET CINEMA « Bande originale du film de la vie (1, 2, 3, 4, 5) ».

 

A(MA)DAGIO

1 – Signifie « être à l’aise » (en musique ou en bateau) dans un rythme oscillant entre « lent » et « en marchant ».

2 – Très beau l’a(ma)dagio qui va sur l’eau pour mon boulot à l’aise le dodo sans l’métro.

AMBIVALENCE

1 – En gare de Valence entre ombre et lumière Saint Michel et sa balance pèse l’être de tous .

AOUT

1 – Le 1er c’est fou c’est août et toi tu es où ? Sans doute là-bas là-haut tout au bout et moi d’ici des bisous je t’en envoie beaucoup !

2 – Enfin te voilà toi le mois d’août ! Abracadabra fini les gouttes. Vacances… joie soleil tout je goûte.

ARMISTICE

1 Interruption Volontaire de Guerre. La der des der mais jamais la dernière.



ASCENSION

1 – On avance nos pions et nos arpions sur ce pont, le temps est à la merci du moindre soleil !

2 – Dieu, l’ascenseur social y connaît pas, y monte directement là-haut à l’étage, pas besoin de machine, de bruit, de pollution, de vitesse. Dieu c’est l’écologie par définition. Bonne ascension !

A   TATONS

1 – Nouveaux territoires, de l’inconnu avec des frissons par moments, à la recherche…pas loin presque là mais avec de la distance, du raffinement.

ARAIGNEE

1 – Tisse et ratisse la trame toute sa toile, la voilà entremêlement presqu’enchevêtrement c’est elle qui me le rappelle : quelque chose de son ciel un peu rebelle.

AUTOMNE

1 – Au 23 de septembre, viennent à descendre un peu de brume, de bruine et de pluie mais aussi comme chaque année quelques nuées zébrées d’un peu d’été.

2 – C’est l’automne au clocher de la vie qui sonne et résonne. Et la forêt qui rit, pas monotone m’a encore surpris. Sacré grand bonhomme tout emballé de vie !

3 – Sonate d’automne… mais pas d’hiver. Novembre ne se casse pas cette année, tout le monde l’a remarqué, alors du coup c’est fou, peut-être de la neige pour Noël.

4 – Sonate d’automne, voilà Didier qui joue les Cassandres… A la fête des Lumières grand froid y dansent les guides à Fourvière. Un sort lui balance, çà m’dit d’se voir samedi !!!

5 – 23 septembre, automne au goût du jour aujourd’hui, le premier d’or et doré le début de la matinée.

6 – 23 septembre lendemain de Lyon by night. 23 septembre du dodo de l’ambre à croquer des pommes, voilà l’automne !

AVRI   LE    POISSON

1 – Un jour le premier seulement, la tentation d’avril sur un fil rien qu’une plaisanterie à jouer au petit polisson, c’est si bon.

2 – Pas encore fin avril, toujours giboulées de mars ô rage ô désespoir de pluie mais y’a pas de mai.

3 – Fin avril sur un fil à ne pas se découvrir paraît-il. Le voilà qui se termine avant mai qui se fait beau bientôt, si çà lui plaît.

4 – Le 1er pas le dernier, ainsi avril un fil avant mai et ce qui nous plait ! “C’est farce” aurait dit Scapin !

 

BANQUETTE   (DE   RESTAURANT)

1 – Plouf patatra de haut elle est tombée relevée illico, ébouriffée, un peu c’est bien c’est rien à nouveau du bon pied, elle me sourit

2 – Banquette de haut blanquette de veau.

BIENNALE   (DLA  DANSE)

1 – Hier sur la place Bellecour du haut de ma bicyclette, un tutu tout blanc fait des tours j’ai vu qu’elle était toute gaite la fille des gens tout autour à nous montrer ses gambettes.

2 – Lyon la danse au centre de septembre, un dimanche dans tous les sens à la fête du geste et du mouvement.

BICYCLETTE

1 – Mardi bicyclette de fille paraît-il, que des kilomètres à perpette c’est chouette et même rigolo c’est du vélo !

2 – A Lyon c’est la révolution. Grâce on vélov on ose aller à perpette avec un euro le long du fleuve, des sentiers, les cils battus par la pluie, le nez au vent, visages qui se rient des éléments. La liberté çà n’a pas de prix, juste un euro on vous dit !

3 – Pluie ploc ploc aujourd’hui mais pas vélo plouf plouf ! Sois prudente pimpante pimponnette !

4 – Avec Paulette ou pas. Roues avant ou à vent, en ville ou n’importe quand c’est très tentant, on me le dit tout le temps.

5 – Marrant le matin ce biclou, quai Docteur Bernard, des ricains en short au look d’hibou. Sont partis pédalant avec guide debout, assise même à genoux ! Au grand parc du nord, celui de la Tête d’Or, pas un brin de vent, plein de fleurs sent bon. Vélo bicyclette biclou, moi aime bien.

 

CANTINE

1 – Petite pause en mauve raffiné doré l’après-midi du thé en aparté, un macaron toujours bien venu maintenant une habitude.

2 – Quand Tyne va aux « Négociants » goûter les p’tis macarons mouillés d’un thé noir de Ceylan offert par de voyage le compagnon, quel luxe ! Que de sensations !

3 – A 17 oche à la cantoche !

4 – Bonne pioche !

CARREAU   (DE  LA  VITR OU  DL PAGE)

1 – Pour voir la vie, l’amour le monde et les miettes de l’autre côté du ciel.

2 – Ma mère, chez qui il faut se tenir à carreau, en a pris avec la mort de mon père un coup derrière les carreaux que je lui ai proposé de laver, histoire d’éclaircir l’horizon.

CERCLE

1 – « Caressez un cercle, vous verrez… en insistant il deviendra vicieux. » (Eugène Ionesco).

CHANDELEUR    PARTY

1 – La chandeleur à la chandelle avec du sarrazin c’est si bien si bon comme un matefaim (et en plus avec Bobin !). Simplement cet après-midi, avec un grand I, de nous dire merci à deux à la vie…. un signe, la main. Chandeleur partie, j’étais tout mélancolique après. Vivement la prochaine, c’est toi qui le dis !

2 – C’est l’heure c’est l’or de la crêpe dorée vite faite vite prête. Et pour nous toute l’année !

3 – Le chant de l’heure

De l’heure qui passe

Qui passe heureuse

Heureuse à la bonne heure !

Bonheur d’une galette

Galette de farine et beurre

Beurre à son argent

Argent à la couleur d’or

Couleur or comme une crêpe

Crêpe croustillante et ronde

Ronde tel le disque solaire

Solaire hier c’est Noël

Noël oublié bonjour le printemps

CHAPEAU

1 – Si haut là-haut dans les nuages un drôle de message circulaire très lapidaire, un « âne » et toute sa tête dans les nuées, l’été l’hiver bientôt le mauvais temps, ainsi le vent au pays du Mont Blanc !

CIRQUE

1 – Circonférence labyrinthique où ils tournent quelquefois en rond, saltimbanques égarés ou alors l’ovale baroque de leurs disputes, du désordre sous chapiteau, belle dépression aux bords raidis par l’érosion du temps qui passe… pourtant la fascination pour les glaciers toujours il y a qui reflète leur amour de la nature qui, comme le roi Arthur, est matière à…

2 – Les voilà ensemble à jouer jongler inventer se retrouver… Le haut en bas et vice versa pourquoi pas équilibristes sur un fil tout un cirque, les confettis. A la une à la deux presque incognito, un pas de côté ou de traverses voilà les normes les codes dépassés… — un dedans dehors pareil et un quotidien toute sa magie (petits moments exquis en papillotes un peu Noël quatre saisons) en une vie recomposée, illuminée.

CONFIANCE

1 – Pas de fiance (avec un é) mais de foi en soi et en l’autre.

2 – Lent et long chemin de Compostelle et d’Absolu (cabossé parfois mais toujours en mouvement, là l’essentiel…) de l’Un vers l’Autre, une mystique du vivant.

COMPAGNON (AGNE  D   VOYAGES

1 – Duo durable cahin-caha de travers et de traverses mais finalement toujours vivant pour combien de temps…

2 – Celui avec qui on partage le pain, le chemin, le goûter, le lolo, les pensées, les infos…

CONSECRATION

1 – Du latin « Cum sacere », avec du sacré et du secret, une parole innommable. Point d’intersection culminant entre monde spirituel et matériel, (trans)porter l’Autre vers un Absolu.

2 – Avec le sacré peut-être pour ce qui est de l’étymologie, en tous cas avec ma joie de constater que tu réussis l’exploit, après avoir été recruté après même pas un an de passer du côté des recruteurs et d’être; par tes talents remarqués, un des intervenants d’Arobase ! Du coup cela m’a donné une piqûre de rappel… la bibliothèque invisible, Abracadabra et cet itinéraire par nous deux parcourus depuis bientôt trois ans… çà s’arrobase ! La façon dont tu parles d’Albert laisse imaginer quelqu’un d’important qui entre dans ta vie pour t’aider à porter, à la manière des oiseaux qu’il dessine, ces années de créativité. Cela me fait prendre conscience que je suis plus souvent dans la critique négative vis à vis d’elles que dans le soutien, ce que je regrette !

CONSOLEE

1 – Cum solari, avec le soleil : c’est ainsi que je me suis sentie hier à tes côtés, lumineux à l’image de ton ensemble, ta chemise blanche comme le soleil d’octobre, de la chaleur dans tes mots, une grande présence sur cette dalle de pierre froide, merci.

CORP(PRESQUE…) D TROP

1 – Corps élastique qui en marchant s’étire, respire, intrigue autrui… Silhouette habitée en mouvement, en dimensions, quelquefois en filigrane souvent en questionnement. Comment pallier l’incommunicabilité, lui qui a son propre langage ?

2 – Corps en couleurs en colère, de peur et de travers peut-être une douleur une douceur… — tout un mystère.

4 – Corps encore décor chorale, corpulence cordialement…

5 – OK c’est pas forcément la même chose comme quand on est dans un corps en zig-zag, une silhouette en brioche qui oblige à porter du XXL, que les régimes à la Dukon font faire du yoyo avant d’inviter le corps à une séance de yoga.

CREPE

1 – Soleil doré sucré de retour à la lumière la fin de l’hiver, sonne l’heure c’est la Chandeleur.

2 – Crèpe Suzette ou mouillée au rhum. Pareille à un disque solaire. Chandelle sucrée quand l’homme sent le printemps dans l’air… Les crèpes c’est ce soir !

 

DEMEURE

1 – Deux qui se meurent ? Ou bien la recherche d’un lieu, d’une place où exister sans être en péril car on ne risque rien à attendre tant qu’on aide l’autre à remplir ses engagements.

DIMANCHE

1 – Dimanche bleu blanc mais lourd et sourd à la pluie qui ne vient pas. Du ciel la chaleur à défaut d’une goutte, seulement de la sueur.

2 – Bleu bleu le ciel est bleu. Joie joie la joie dans le cœur. Ré-ré la rue est ré. Né nez néanmoins ce coquin malin de juin fait de nous des gamins !

DOULEURS

1 – Oh douleur, que puisse ton empreinte ne devenir rapidement qu’un souvenir. Dois-je préférer flâner au soleil ?

 

ECLAIRCIE

1 – Fin du parapluie, au printemps ou dans la vie on se félicite du ciel et on lui dit merci.

ECOUTE

1 – Art difficile consistant à savoir entendre le murmure de l’autre entre voyelles et consonnes.

EPIPHANIE

1 – On dirait que c’ta gêne de venir à Saint Clair. On dirait que c’ta gêne de dîner à Caluire. Heureusement c’est chouette du côté de Marceau et pis les crêpes çà sied à l’épi de Fanny. Alors on dit Oullins 18h30 le lundi le 1er de la nouvelle année, moi avec le dessert et kekchose d’emballé !

.

ETE

1 – Chaque année le 21 toujours en juin, pas de quoi en faire un foin tout de même, çà fait du bien.

ET  D   LA     SAINT  MARTIN

1 – Entre Toussaint et novembre (le 11), encore un peu d’été chaque année. Même tôt le matin, Saint Martin tombe le manteau avant de le remettre le soir et surtout quelques jours plus tard.

 

FEVRIER

1 – Février le dimanche avec des gelées un peu grelotées mais çà s’arrange les jours rallongent.

2 – Mois de la fièvre, de la chandeleur à point d’heure. Les tagadas aux frimas. Ampélos fait vriller sa sève.

3 – Février le 29 tous les quatre ans un jour de plus ! 24 heures en supplément c’est dément : de quoi mettre tout ce qu’on veut dedans !

FIDELITE

1 – Veiller sur…, responsabilité, devoir d’être là, un ange gardien, toujours là malgré les éléments le mauvais temps, les contrariétés les échecs, ténacité, parce que c’est ainsi, ligne de vie son fil…

FOURVIER   SOLEIL

1 – Comme ton sourire faisait plaisir à voir !

2 – Oui moment magique entre colline et plaine. 1000 mercis pour le fabuleux festin et le reste !

 

GIBOULEE

1 – De mars, d’avril ou d’ailleurs… quelque soit la rincée elle nous rit au nez ! En un tour de main d’espace et d’éclaircie au grand ciel bleu tout hachuré, à peine finie et déjà on rit !

2 – De mars, paraît-il, et du ciel qui fait risette un peu pirouette mouillée ou carrément ensoleillée.

GOÛTER

  1. Une parenthèse toujours à l’aise à mi-journée de l’après-midi, c’est lundi avec du thé (noir !), des p’tites bouchées un peu sucrées, vive la fin de l’année !

2 – A la Confluence un musée où on goûte de la société des origines, du bleu outremer. Au sortir du fer, à la porte de celui de l’or. Entre Oullins et Lyon, goûter à la Confluence…

GRIPPE

1 – Rhume et nez bouchés pris en grippe cette année en février (pour elle paraît-il la plus maligne). Tous aux abris, elle infuse et se diffuse de partout la coquine  !

2 – Gris peu diffusé partout. Fait vriller les mouchoirs blancs des grands-mères d’antan. Atchoum atchoum  ! Dis, tu l’as pas attrapé au moins la gris peu. 

HEURE (D’ETE)

1 – Ayé on y é l’été avec des é ! Adieu l’hiver à l’heure d’été aujourd’hui la première journée : un peu de dodo en moins c’est pas trop tôt !

HEURE  (D’HIVER)

1 – Cà date pas d’hier l’hiver à la bonne heure, depuis les romains tout un foin ! Mais pour le dodo toujours un peu de rabiot !

2 – La belle affaire, à quoi çà sert on n’en sait rien sauf une heure de jour en moins et de nuit en plus.

3 – Entrance en léthargie ! Ca y est c’est l’heure qui a recommencé à reculer. Ca y est c’est l’heure d’entrer en hibernation. Ca y est c’est l’automne !

HIVER

1 – Hiver en décembre le 22, un peu à l’envers cette année déjà presque printemps très surprenant avant de se dévoiler en février, avant l’été.

 

HONNETE

1 – Voilà pourquoi je m’engage pour enfiler sur les lignes des ns et un h, de quoi faire honneur à la pépinière de mots, sons et lettres qui telle une ouvrière bien appliquée compose, assemble et dispose avec bonheur pensées, songes de nos existences tâtonnantes.

HUIT   DECEMBRE

1 – La nuit aux lumignons et aux lampions qui luient dans la saison la dernière de l’année, celle des lumières en fête.

2 – Les frères la fête des illuminations de Noël, féérie aux Terreaux, bousculades et traboules, émerveillement basilique drapée de bleu.

3 – Cette année, tout en bougies et en vie. A l’essentiel du ciel, une manière de croire au Père Noël.

4 – Jolie lumière tout en lumignons. Rappel du charme d’antan. Que de désolation clamait hier le diacre ! Que de massacres pleurent les populations !

 

IF

1 – Ce conifère toujours vert même à Noël avec ses boules toutes rouges, son feuillage qui persiste quoiqu’il arrive, conique comme l’ustensile garni de pointes qui sont autant de piqûres de rappel, autant d’if qui signifie en anglais si…

IMPRO

1 – Impro(visation, bable, prement, nonçable…) à double triple quadruple sens ce mot fourre-tout un peu foutraque, tour de passe passe partout. Sa vérité sans doute mais surtout d’actualité pour nous en ce mois de février !

2 – Impro… un pro… deux pro… positions.

INCOMMUNICABILITE   (D CORPS…)

1 – L’impuissance de l’écriture. Le silence les vertiges du corps, son espace, sa splendeur.

INTEGRITE

1 – Du latin in/tegritas, tout entier à l’intérieur de l’Etre, sa texture son tissu ses entremêlements… — ici le duo.

2 – La quadrature du cercle ? Le carré 4 du construire avec l’autre au centre du rond de l’infini.

 

JACQUARD    D  LYON

1 – «  De fil en colline et de la Croix Rousse exactement à sa place, un vrai métier cela va de soi(e). De rues en statut, toute l’histoire du tissu et des canuts à Lyon Grâce à qui à quoi, grâce à Jacquou Jacquard et sa machine à perforation !  » 

JOURNE ( DE    LA   FEMME)

1 – Aujourd’hui 8 mars, voici ta journée qu’elle te soit belle et spirituelle, vraiment faite pour toi, c’est la tienne Isabelle !

2 – Le après de la nuit qui à nouveau me ravit ! Finie partie l’insomnie, vilaine méchante harpie ! Désormais le jour je remplis de joie, paix, belle énergie !

JUIN

1 – Aujourd’hui, après la pluie ce matin le soleil, c’est samedi !

2 – Pas besoin d’en faire tout un foin de ce 1er, simplement la journée d’un mois qui annonce l’été.

JUIN,   LE   18

1 – Un appel de Londres ou d’ailleurs interpelle le monde, à quatre ou cinq dans un studio de la BBC. C’est De Gaulle on nous l’a tellement dit.

2 – La pelle du 18 juin, c’est la plus belle de tous les coins. Elle ne faît qu’une bouchée. Ici poussière, là bourrons… suffit ! Aspirés. Tout net rangé, on attend l’été.

JUILLET,  L  14

1 – Le feu et tous ses artifices, pétard ! Bon sang, Brassens et Vian le disaient bien dans le temps. Un pied-de-nez, une pirouette à la trompette au défilé de chaque été.

2 – Comme un pétard mouillé, l’euro 2016 ils l’ont perdu les bleus blancs rouges la mine défaite veulent reprendre la Bastille, la révolution ne pas faire mais son évolution, appartenant propre personnelle.

 

KNOW

1 – De l’anglais, connaître et savoir…

 

LA   VIE    COLIN  MAILLARD

1 – Colin-maillard colle au train quand pensée en tête devient obsessionnelle sans imaginer ce qui se trame dans la vie de personnes qui, par exemple, se retrouvent prises en otage, après une semaine de travail épuisante, par des agents SNCF qui annulent les trains et les laissent sur le carreau. Colin-maillard le jeu de quelqu’un aveugle qui cherche à identifier l’autre.

LENOVO

1 – Ayé nfin je l’ai mon nouveau PC, tes conseils j’ai suivis. En soleil sous la pluie, nous vl’a à pianoter sur le même clavier !!!

2 – Désormais entre nous le soleil se Lenovo toujours à l’Est !

«  LES  NEGOCIANTS « 

1 – Lieu de rendez-vous et de conversations (parfois ex-centriques…) en novembre le jeudi à 15h pour deux personnages en couleurs.

2 – Macarons aux « Négociants » tout un palais de la dégustation, que de bonnes raisons c’est si bon…

LOUISE   LABE

1 – Oyé oyé belle journée jouvencelle Isabelle très damoiselle déguisée en Louise Labé, votre jouvanceau Didier très damoiseau tout à vous par la pensée. Aujourd’hui un peu de Lyon à votre plume et votre parchemin dans la main pour une histoire de mémoire au pied de la Lettre !

 

MACARON

1 – Macaron aux amandes, cercles empilés comme un extrait de colonne vertêbrale, je quémande un autre, une dame dans le coin notre café « Négociants »elle peint.

MAI   AU  MUGUET

 

1 – Le premier avec des clochettes (paraît-il…), peu importe la tradition gardons toujours les couleurs et les mots que je t’offre avec le coeur.

2 – Chanter le mai fais ce qu’il te plaît. On se découvre du fil c’en est fini d’avril, Rameaux vent du nord qui toujours souffle fort. Qu’importe couleurs partage tout en douceur, des moments des mots direction le très haut !

3 – Un brin chaque année avant l’été, quelques clochettes ou un peu de conversation. Pas grand-chose c’est certain mais pourtant pas si rien.

4 – Mai y’a pas d’mais. Y’a des plocs plocs , des pieds gelés, cheveux envolés. Y’a pas d’mais !

5 – Mai jour de muguet. Ne pas travailler ? Non. Emmener quelques cartons ? Oui. Travailler pour soi en quelque sorte. Un brin de muguet m’aurait fait tant plaisir. Heureusement il y a les réseaux !

MARCHE     REPUBLICAINE

1 – Un pied de nez au vent et à la liberté de vivre autrement pour nos idées, un dimanche de janvier si joli celui de Charlie.

2 – Marche de la solidarité je t’offre le soleil, marche de la fraternité main dans la main.

MARGE

1 – Lui et elle sont amoureux des mots qu’ils écrivent dans des carnets, sur les lignes, les carreaux de la page dans la marge tout comme ils sont en marge de la société à vouloir inventer un mode de vie hors des clichés, en marge de la famille qui les regarde, étonnée de les voir comme çà en miroir.

2 – L’inverse d’une marginalité : ainsi soient (sont)-ils dans une une proche extrémité de leurs frontières, à la limite du presque au-delà (de ce qui est permis).

MARGOT

1 – Merci pour Margot petite crevette, Alix et tata mouiette, toutes 3 genique foto ! Bon envol en grand papa tout neuf !

MARRONS    GLACES

1 – Marrons glacés marrons glacés çà sent Noël. Regards givrés tout est irréel. Champagne et mignardises, avec un pagne j’me déguise. Décembre heure du bilan en chambre, fet’ du Nouvel An.

2 – Marrons glacés si sucrés un délice au goût parfumé, toute une liberté !

MERCI

1 – Merci pour Pierre, merci pour l’excellent thé de not cantoche, merci pour les crèpes, merci pour l’inspiration, merci pour les bulles, merci pour les articles, merci pour les beaux timbres ! Merci pour cette belle connivence, merci pour les mots partagés, metci pour les abracadabras, merci pour les carnets rouges, merci d’être là !

2 – Merci pour le bouquin Bobin, les promenades les accolades, les rires et les sourires, les mots comme des cadeaux, pour tout pour rien et surtout comme tu es ne change rien la vie ainsi avec toi c’est bien !

METEOROLOGIE

1 – Dimanche soleil au ciel bleu blanc, on prend ses aises on prend son temps.

MOT(ECOULEURS…)

1 – Des mots en couleurs pour deux personnages en quête de mauve et de vert.

 

NATURE

1 – Tous les goûts y sont même en couleurs, avec leurs mots leur profondeur.

2 – Architecte mystique, à ta source nourricière je puise force physique spirituelle, ce mystère. Toi et moi entité unique en ton règne où j’erre.

NUAGE

1 – Nuages nuages… quand donc allez-vous en aller ? Petit vent, je te hais !

OYE

1 – Oyé damoiselle ! En ce beau diemaire à vous venir, l’herbe reverdoie eu’esjoissent oyzets de leurs gracieulz chantzs, la terre aimée ainsi s’ondoie en attendant demoy au carillon des 18 sonnantes je vous revoist ! Bisoy.

OZONE

1 Oh la belle couche d’ozone ! ze zais pas mais ze tourne comme o en rond tournis tourbillon, ne sait comment dire où aller en rendant grâce à l’univers.

 

PAQUES

1 – Bon dimanche au chocolat la famille les oeufs les cloches les poules les lapins dans les jardins ! Pâques c’est comme çà chaque année la tradition !

2 – Pâques pas que les chocolats mais aussi le passage, pas le pas sage pas chocolat le passage à autre chose, oeufs éclos on y va on ose, départ pour un nouveau voyage.

3 – Pâques au chocolat oui mais pas que çà, une hirondelle avec deux ailes fait aussi parfois le printemps !

4 Jour chocolat des mythes et des légendes. En vrai et en vrac, les œufs, les cloches (à Rome ou ailleurs les mêmes chemins) et en plus cette année, l’heure d’été. On a évité les Châteaux en Espagne, les calendes grecques et la Saint Glinglin…

5 – Pâques le passage à une heure en plus en moins. Du soleil au plocs plocs. La passion du printemps qu’importe la saison pourvu qu’on ait du cholestérol euh.. du chocolat ! Joyeuses Pâques !

PATE    DE    FRUIT

1 – Pâte de fruit jolie jolie, tu plais à l’hiver et même à la terre entière  ! Tout en rondeur tout en douceur, une vraie chaleur sucrée colorée comme une berceuse un peu moelleuse au cœur d’un palais si bon tellement bon, plein de sensations.

2 – Pomme poire abricot, festival de couleurs. Prune pêche brugnon, tout un verger dans les palais.

 

PAR     NOUS     DEUX     PARCOURUS

1 – Des chemins et des paysages de traverses un peu buissonniers (parfois de croix…), toujours en marche en route et en vie voilà bientôt trois ans… — notre espace du dedans.

PARIS

1 – Paris ciel gris, Bagatelle pimprenelle, Montmartre mon ancien fief ! Rythme d’enfer pour programme incohérent mais bonne humeur parmi les roses épanouies ! Pendule de Foucault heureusement autrefois au Panthéon, dommage mais cette fois pas possible !

PASSEUR   (DETOILES)

1 – De liens en lieux et fils de mots (maux) de toutes sortes, une philosophie de la maïeutique (l’art d’accoucher de quelque chose), une réponse de l’essentiel.

PATRIMOINE    (JOURNEES)

1 – Bonnes pensées bonnes idées pour le patrimoine et ses journées ! On ne peut qu’ACIES-hééééééééé !

2 – Très bonne hé hé hé hé hé !!!

3 – Tout à féééééééé !

4 – Electricitih ih ih ih !

PEROUGE

1 – Une journée si médiévale dans cette cité, quoi de plus naturel pour une damoiselle qui en connaît par cœur les ailes, les ruelles, toute la ritournelle.

PLUIE     PLOC    PLOC

1 – De flaques et d’eau à pas pressés dans la rue de l’écoute-s’il-pleut.

POINTILLES

1 – La vie à trous pleine de manques et d’absences (d’oublis aussi mais la vie tout de même…) si jolie avec des si…

PONT

Petit patapon, une chanson à ma façon sans façon c’est si mignon en cette fin de pont !1

PRECIEUX

1 – Là-haut tout près des cieux

Ou devant le café des « Négociants »

Longues sentinelles du temps

Emettent des tics tacs délicieux

Onyx qui mal y pense

Feuille de houx vernissée

Pique les doigts mal avisés…

Aîlle ouîlle c’est pas d’chance !

2 – Quelque part dans les limbes et les nuages, une inquantifiable manière de dire l’Autre hors des normes.

PRINTEMPS

1 – Avec du vent et du ciel blanc c’est comme çà tous les ans, le 20 on l’attend on l’entend à son accent.

2 – Du vert du marron comme l’arbre son tronc vient de sa neuve haleine nous conter merveilles. Joyeux printemps !

3 – Derrière cette marse se cachent dans la darse, paquerettes d’eau et blanc soleil, Garbot grand sourire coquillages. Sur tous ces visages, le printemps s’en arrive, du rouge en Gmail land.

4 – Que la fête commence ! Pour faire le sacre du printemps… Prendre d’abord la ville de Lyon, peindre ensuite une prison avec particules de pollution, brouillard, des pompiers les pin-pon. Printemps pareil à un ciel neigeux, c’est à coup sûr printemps heureux ! Et un week-end bien bon, vite à nos crayons  !

5 – Forcément riant toujours souriant et un affriolant… ça va mieux en le disant parce que la vie est toujours devant  ! D’autant plus qu’aujourd’hui à 10h27, la lune le soleil et l’hiver s’éclipsent en même temps. Attention les yeux  !

6 – Ayé le printemps est arrivé c’est pas nouveau sauf cette année les Rameaux avec le vent avant l’été.

7 – Brin de temps. Temps tout empreint à 0 pour cent, à 100 pour 0. Transparent le temps printemps présent. Ouf la pause miam miam !

 

QUADRATURE    DU   CERCLE

1 – Ainsi à dessiner en pointillés les contours les esquisses de notre quadrature, son infini son point aveugle son innommable. Passer de l’autre côté du miroir, dépasser l’ère du spirituel, la quête commune une mystique et toucher aux rives du matériel, du monde corporel, réalités humaines d’une femme et d’un homme : oser en aborder la question, le sujet tous ses compléments.

QUATORZE     JUILLET

1 – L’été de tous les feux, un artifice en fête de bingal au bal les pin pon… Le tour est joué pour une journée que l’on dit nationale.

QUINZE    AOUT

1 – Quinze août à la génuflexion, Lyon la tradition. Fourvière les prières et pour les touristes les croisiéristes, une belle occasion.

 

RAMEAUX

1 – Le dimanche avant Pâques c’est peut-être maintenant le changement. Il suffit de regarder le vent son orientation la direction, de l’été çà donne une idée.

2 – Dimanche des Rameaux, dimanche des palmes, dimanche du bouquet de buis, dimanche non carillonné, dimanche ensoleillé, dimanche plein de grâce, dimanche manche !

3 – Y’avait un vent froid qui soufflait fort le jour des Rameaux… vent venu du grand Nord soufflant de bon aloi, jouant les messieurs météo. Haro sur la pluie, l’été sera lumineux nous on dit oui oui, chaleur on en veut peu à la place du grand frais c’est tout ce qui nous plaît. Pourvu que çà soit vrai !

RECONFORT    RECONFORTANT

1 – Réconfortant de savoir que mardi prochain nous dégustons des p’tits jullien à Oullins, merci par avance !

2 – De lui à elle et vice versa dans les deux sens ensemble la même correspondance avec des mots des p’tis gâteaux des p’tits Jullien (surtout le mardi c’est mieux c’est bien c’est le prochain…).

REDHIBITOIRE

1 – Répète après moi ce mot barbare

Rédhibitoire

Tout de suite je pense obligatoire

Rédhibitoire

Si je prends mon ton péremptoire

Dis-moi rédhibitoire !

RENDEZ VOUS

1 – Oh comme c’est beau toi le Rimbaud ! Moi c’est métro, boulot et texto. Dès que j’ai terminé c’est OK avec mon exposé sur l’beaujolais.

RENTREE     SCOLAIRE

1 – J’espère que tu as bien préparé ton cartable, la trousse, les cahiers, la gomme et l’encrier. Pense aussi à ta blouse, la jupe plissée et les souliers vernis. Dis bonjour à la maîtresse et dans la cour le rang, lève le doigt quand tu es interrogée.

2 – Et toi tes p’tis souliers vernis, tes BN dans ton kartable, 1000 lieues sous les mers dans ta tête ?

RESISTANCE

1 – Dans l’ombre la danse. Lumière sur les yeux. Le beurre est rance. Passer aux aveux.

ROSE

1 – Rose de Noël peut-être pourpre au Caire, un peu gallique à cent feuilles ou à pompon, toujours Bourbon à Malmaison voire même Dijon, parfois mousseuse très voluptueuse, quelquefois thé sur tous les tons même en été, une légèreté une facilité c’est dire comme elle est fêtée !

ROUGE

1 Rouge magenta comme le beaujolais, rouge brique comme les tomettes de Provence, rouge baiser comme le lipstick de mes jeunes années, rouge basque les volets de notre maison roue je rejoue à la roue rouge groseille de la confiture de l’enfance, rouge gorge le soleil de la joie.

 

SALTIMBANQUE

1 – Les voilà ensemble à jouer jongler inventer se retrouver, le haut en bas et vice-versa et pourquoi pas équilibristes sur un fil tout un cirque les confettis. A la une à la deux presque incognito, un pas de côté ou de traverses voilà les normes les codes dépassés de justesse… — un dedans dehors pareil pour eux et un quotidien toute sa magie (petits moments exquis en papillotes un peu Noël quatre saisons) en une vie recomposée illuminée, leur vérité.

2 – Pas bien poli de traiter l’autre de sale quelque chose !

3 – Le sale teint de la maladie est derière moi, quand à la banque…

SE  DEGUISER   (EN  FILLE…)

1 – Voilà des courbes et déliées en vérité esquissée à petits pas comptés (à l’heure d’un thé délicieusement féminin…).

SOLIDARITE

1 – Aider l’autre à trouver sa lumière, sa part d’ouverture.

SOLEIL

1 – Soleil presque d’été un automne un peu indien l’air de rien, à se demander s’interroger où sont, non de non, les brumes, les bruines, les pluies, les clapotis d’antan…

2 – Soleil qui ferme octobre soleil qui ouvre novembre va-t-il adoucir l’hiver ? A suivre dans les jours qui viennent.

SPRING

1 – Ou la source le printemps le ressort comme Saratoga Springs up state New York où se niche du bonheur. Pinpon c’est le pompon pimpants on danse en rond !

 

TÊTE DOR

1 – A deux entrées notre volonté c’est selon, chez les belges le boulevard « qui dois-je annoncer ? »ou chez Interpol coup de bol pourquoi pas s’y retrouver !

2 – Selon une vieille légende, le parc devrait son nom à une âme vagabonde qui, d’un mauvais bond y aurait le buste perdu et puis aussi la tête… alouette… ahahouououeeette… peuplée d’huluberlus la cassée silhouette pareille au bouton d’or y compte ses moutons quand sans sommation lâche tout et s’endort…

TOUSSAINT

1 – « Mon Jésus miséricorde, Miséricorde mon Jésus , aujourd’hui à réciter dix fois dans un sens et dans un autre ! Yvonne Tranchand vous regarde du haut de son perchoir.

TRAIT     DUNION

1 – D’humour d’humeur et d’amour fait toujours la force.

TISSU

1 – Tissu et texte la même trame la même trace le même voyage. De liens en liens nous voilà toujours tissés enchevêtrés entremêlés et aujourd’hui en tous les cas, ta journée.

2 – Tissu tisait qu’aujourd’hui tout se solde… Visite guidée des boutiques, des vitrines, quoi se mettre sur le dos où le trouver c’est le hic, soleil en GPS ouvre le chemin.

TORTICOLIS

1 – Entêté tu étais torticolis à tétaniser ma tête. Torticolis, tu t’es tout détartiné torticolis. Bon vent sous la pluie !

 

UN   18   EN   JUIN

1 – Quelle histoire cet appel en général mais aujourd’hui c’est vers qui ah oui c’est vers elle bien sûr, Isabelle !

2 – Ce 18 juin appelle en vain. Heureusement c’est demain pour nous très loin. Tout sucre et orge déployé déployées nos gorges chantent. L’amitié se forge.

 

VALISE

1 – Objet ou moment à la fois joyeux et encombrant. Tout dépend.

VENDREDI  13

1 – A table ou ailleurs, c’est toujours un mystère !

2 – Mystère à table, c’est une glace nougatinéé miam… miam…

3 – Treize à la douzaine un vendredi de bon ou mauvais sort, qu’importe le jour l’heure et autant de questions, de toutes façons à midi c’est poisson.

4 – Chance ou malchance, le 13 de quoi çà a l’air ? Le vendredi il résonne dans toute sa somme et çà nous régale. Mais bonheur ou malheur, curieux comme çà nous égale.

5 – En vrai de vrai cette année, on y croit on y croit (comme les calandes grecques ou la saint glinglin), peu importe çà fait causer !

6 – Vendredi 13 (jour où les Templiers sont arrêtés). Jour maudit pour mon père, à chaque fois un Malheur lui est arrive ce jour là !

VERSAIRE

1 – Aujourd’hui 3 ans qu’à Radio Calade nous nous rencontrions. Lecture et charade, prélude de jeux de mots. Chocolat chaud ou cheval noir, Céline Flaubert ou Céline. En vie 3 ans plus tard, Abracadabra 5 fois rouge Marceau, Albert, Robert… Tout faire pour que çà bouge grâce à ce versaire… Joyeux versaire ! Sans oublier les bisous !

2 – Le dicton du jour : versaire en novembre (surtout un 10 de 2012 très radio actif avec un cheval noir dans le café…), Noël en décembre !

3 – Bulles signées Rotschild, pensée animée par Follon, mignonneries concoctées par « Jullien », Isabelle déguisée en fille, tout dans le versaire orchestré par Didier fût fabuleux ! Merci, merci, merci… vivement jeudi !

4 – Léger comme l’aire, délicieux comme les crèpes, agréable comme le partage, pétillant comme les bulles, verdoyant comme la vie… merci merci merci.

5 – Merci merci merci pour ce pic nic sans pluie, avec calme luxe légerété… versaire enchanté !

6 – Elle s’appelle affection on on on. Formidable relation on on on. Le jour de mon anniversaire quel ka do de mots touchants, cette profusion on on. Je nous remercions on on on !!! Quelle belle année mettre le 5 en 9 ! Abracadabrons dès à présent !

7 – Il est né le cher Didier, jouez hautbois résonnez trompettes ! Il est né le cher Didier. Je chante cette arrivée ! Joyeux anniversaire !

VIVEMENT

1 – Vite vivement vivement.

2 – Tu as l’âme chantante aujourd’hui ! Vivement chantante !

3 – Soleil si souriant m’invite moi mon âme me dit, me dicte chante, chante, chante !

W

WEEK     END

1 – Souvent précédé de « bon » (comme pour l’appétit) avec quelque chose d’absurde dans sa célébration systématique (dans les magasins, l’escalier, le métro, par mail, etc…) puisque le temps dans une approche mystique, contrairement aux apparences, n’a pas de séquences seulement de la durée (René Char avec justesse : « Détruire le temps pour créer de la durée » dans le livre « Recherche de la base et du sommet »…).

WOAH

1 – Woah what a wonderful wish !

X

 

XCEPTIONNEL

1 – Un funambule un fildefériste sur son fil à New-York les deux tours jumelles, plus rien sauf le vide un matin le monde et sa poésie entre lui et le ciel à la verticale.

XEROPHTALMIE

1 – C’est pas les genoux qui sont secs ni les cheveux encore moins les cailloux, non c’est les yeux comme nos momans et les miens alors pour que çà aille mieux on lacryfluide un max !

 

YES

1 – Yes yoya yes yoyo. Non trome non boulot. Oui silence oui dodo.

YOG   YOYO

1 – Méthode élastique sur les corps zébrés, hachurés, bousculés, chahutés en porte-à-faux avec la société.

ZOZO

1 – Qui est ce zozo qui zozote dans son coin ? Ferait mieux d’faire zazen qu’d’ressasser ses yens.

ZWIZERLAND

1 – Ben zvais en swizerland ze matin juzqua bazel. Bizous. Essaie de t’écrire dès que ze peux.

 

2014-2016

 

F
F
Twitter
astrolabe10 on Twitter
6 people follow astrolabe10

F