C AR NE T      DE GUI S E

 

VOUS  ETES  ICI

RUBRIQUE 1 TRAIT D’UNION, réappropriation de Soi, application CARNET DEGUISE, texte fondateur CUISINE HAZEKI, 1er monde SYMBOLIQUE, 1ère merveille « SAGRADA FAMILIA » à Barcelone (Espagne). En lien avec ALLO JE SUIS LA, PHOTO SOUVENIR, PAR MONTS PAR VAUX, PRESSE PAPIER, MINE(S) DE RIEN, LA VUE DEVANT SOI, L’ETRE ET LA LETTRE.

 

Images intégrées 1

MODE      D’EMPLOI

LES MOTS D’AILLEURS

Pense-bête du piéton voyageur (chez lui, au café, dans le jardin ou ailleurs…), son quotidien en mots et en scène dans un carnet sur-mesure habillé à sa façon (papier, carton, ficelle, crayons, feutres, colle…). Traces de l’ordinaire ici rassemblées, collées, coloriées, collectionnées en un même objet puis photographiées.

A poster sur Google Keep, Facebook Astrolabe Compendium@pieton voyageur ou Twitter @astrolabe10.

 

Pour revenir au menu principal en cliquant sur 64 APPLICATIONS PRATIQUES ou au menu particulier en allant sur APPLICATIONS PRATIQUES rubrique 1. Vous pouvez voyager ailleurs en tapant par exemple YEYE, COMPENDIUM COULEURS, PETIT MUSEE DES APERCUS, BICYCLETTE, CARTOGRAPHIE IMAGINAIRE DES QUARTIERS, LYON, ROUE A AUBE, PETIT MUSEE DES APERCUS, RUE MASSENA, CREPE… ou en proposant un autre mot.

Custom Gallery: images not found

Images intégrées 1

DIDIER COFFY

Logo YouTube ASTROLABE  COMPENDIUM Didier Coffy —  PLAYLIST « Bande originale du film de la vie (1,2, 3, 4, 5) ».

 

Custom Gallery: images not found

Custom Gallery: images not found

Custom Gallery: images not found

 

Custom Gallery: images not found

 

Custom Gallery: images not found

 

EXPOSITIONS LYON, PARIS, MOSCOU 1995,  2000, 2008

DI VIN

SEPTEMBRE 2017


« LE PETIT BAR »

« Sur une idée originale, mettre en route un dictionnaire écrit par tous où chaque individu choisit un mot, produit un texte à partir de ce mot et l’illustre. Didier Coffy oullinois atypique est parti à la rencontre du patrimoine linguistique. Chantier permanent de mémoire collective, comme il aime à le répéter, le dictionnaire est avant tout un outil pour laisser parler l’imaginaire de chacun. En effet ce littéraire ayant intégré l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales à Paris est un amoureux des mots. Depuis les années 90 il planche sur la création de passerelles d’échanges et de rencontres ayant pour objectif la prise de parole individuelle ou collective. « J’aimerais que les gens s’expriment avec leurs mots. Qu’ils prennent possession du dictionnaire pour l’enrichir de leurs expériences. Il peut intégrer des photos, des dessins… Il doit appartenir à tout le monde et tout le monde peut se l’approprier. » Le décor peut être planté dans un bar ou dans une école, le public peut être des étudiants planchant sur un atelier d’écriture ou des passants venus boire un verre et d’écrire d’écrire sur leur inspiration du moment. Outil pédagogique également où les enfants peuvent développer à la fois l’expression écrite et artistique, c’est aussi du lien social qui se crée à chaque fois que le mot circule dans le public pour en donner sa propre signification. Installé à Oullins depuis plus de deux as au café « Le petit bar » dans les locaux de l’association l’Accolade ou plus récemment au sein du Lycée Saint Thomas d’Aquin, le dictionnaire cherche à se développer. « L’idée, précise Didier Coffy, c’est de l’implanter dans des lieux insolites les lus divers afin de toucher un public de plus en plus large. Il peut s’inscrire auprès de collectivités locales comme moyen de cohésion sociale. J’aimerais proposer mes services auprès des résidents comme ceux de La Californie, la Mémo et pourquoi pas au Pôle Emploi. » Le principe reste immuable, construire ensemble en respectant les différences de chacun. Il ne se termine jamais, il s’inscrit dans la durée. Il y a toujours une place pour quelqu’un.  » 

LE PROGRES 2009

Custom Gallery: images not found

Custom Gallery: images not found

 » Je regarde l’avenir car c’est là que je passerai le reste de ma vie  » (anonyme)  —  » La vie est un arc-en-ciel, il faut de la pluie et du beau temps pour en voir toutes les couleurs  »  (Anna) —  » Quand tu ne sais plus où tu vas, arrête-toi. Retourne-toi et regarde d’où tu viens.  » (AH, proverbe africain) —  » Quand on dit des conneries c’est la preuve que l’on n’est pas trop con  » (Roger Vivier) —  » Ah les amoureux ! Vous êtes beaux, qui peut dire l’espace où l’on tombe yeux dans le cœur ? Alors Patricia et Joseph, nourrissez votre chemin.  » (AB) —  » Pour la Saint Valentin j’ai amené le café au lit à ma femme, il ne lui restait qu’à le moudre.  » (Mike) — « Je rencontre des gens ici qui m’apprennent à toujours moins juger et il y a peu de lieux où je me sens autant chez moi.  » (AB) — « Michel et Dom je viens d’apprendre aujourd’hui que vous partiez du P’tit Bar. Cela me fait beaucoup de peine car je vous portais dans mon cœur tout plein. Vous pouvez pas savoir à quel point cela me touche de vous voir quitter ce P’tit Bar où j’étais toujours bien accueilli avec Michel  qui n’aimait pas que j’ai le blues et Dom aussi qui me remontait le moral quand ca n’allait pas et que vous me disiez surtout rentre t’en a assez. Je vous aime tous les 2 et vos 2 gones. Merci.  » (Murielle) — « Mes félicitations pour cette reprise du bar car il est bon d’y vivre. Comme chaque jour de la semaine, il y a toujours autant de convivialité avec toute la clientèle qui vient boire son « petit » verre ! Je souhaite qu’il en soit toujours ainsi et j’en doute pas. Bonne continuation.  » (Christian) —  » Bize, à très bientôt sûrement. » (Sofie) —   » Quand l’œil s’hallucine, c’est qu’il reste quelque chose à voir.  » (AB) —  » La vie est belle. Respirez la, humez la, bouffez la. VIVRE et renaître chaque matin  » (Simiena) —  » Le mariage est la cause principale du divorce  » (anonyme) —  » L’homme pense quand il tend la main  » (anonyme) —  » Bonne cuisine et bon vin, c’est le paradis sur terre  » (Henri IV) —  » Les hommes naissent égaux et puis ils se mettent à boire  » (Coluche) —   » Elle est assise droite le dos au mur tenace offrant son mal comme une tumeur au cœur du bouge. Mais chacun dit qu’elle boit.  » (Robert Jeuris) —  » Quel con le voleur de carnet, ce qui fait chier c’est pour le stylo  » (Michel) —  » Il m’est arrivé de tendre l’oreille à un sourd : il n’entendait pas mieux pour autant… » (AH) —  » Un grand bonjour à notre nouveau Cri Cri, que ça marche pour lui c’est tout, ce que l’on souhaite. » (J)–  » J’ai le désir de vous donner de la lumière, j’ai l’envie de vous sourire. Nous n’avons qu’une vie et ce ne sont que des mots.  » —  » Un homme est mort, anonyme dans une impasse de la ville indifférente. Un homme qui n’avait pas d’identité, un homme pourtant comme nous tous.  » (X) —  » Le meilleur moyen de résister à la tentation est d’y céder.  » (Oscard Wilde) —  » Bonjour l’ami Coffy, merci pour ça. Petit détail : le carnet n’est pas assez large pour mes grosses mains !  » (anonyme) —   » Laurence, des vœux pour cette année, certes c’est convenu mais de tout cœur. Que celle-là soit lumière, repos (après les guerres c’est plus qu’un droit), qu’un rêve s’élève à l’horizon. Prenez soin de vous, vous en valez la peine.  » (AB) —  » Laurence, à mon tour de demander une prière pour stopper l’alcool.  » (AB) —  » Laurence, chutes et rechutes sont mon lot depuis trop longtemps, à ne plus y croire. Aussi je ne sais ce que je pourrais te donner et ce n’est pas de l’ordre du refus. 48h de paix sans alcool… je comprends. Saches une chose : c’est vrai qu’on use ceux qui nous aiment alors que loin de nous cette volonté, ce désir. Tu sais, je crois qu’ils ne peuvent pas nous aider, seule leur présence qui ne nous lâche pas est déjà un merveilleux cadeau. Je voudrais trouver les mots pour être la consolante, alors c’est un peu de lumière que je te donne.  » (AG) — « L’expérience de la masturbation est une décharge comme l’émotion livrée par une œuvre d’art. C’est abstrait, ca vient de nous.  » (anonyme) —  » A nous tous, avec mes mots maladroits de vous dire adieu. Bon vent et simplement je vous aime.  » (Annie) —  » On s’accomode de ses défauts, dès qu’on les combat on s’ennuie profondément;  » (Jean Amadou) —  » Ce n’est pas celui qui est beau qu’on aime, c’est celui qu’on aime qui est beau.  » (AM) —  » La chasse à la baleine, c’est assez !  » (AM) —  » Il y a des chirurgiens qui portent des masques pour ne pas être reconnu par leurs victimes…  » (Alain Dubouillon) —  » Fortifez vos jambes en mangeant des œufs mollets.  » (Pierre Dac) —   » J’aime le patron mais je préfère sa charmante épouse.  » (Sébastien) —  » L’homme n’est que poussière, sa femme est son aspirateur.  » (AM) —   » En France légalité consiste à trancher les têtes qui dépassent.  » (Jean Cocteau) —  » Bieen chers Michel et Dominique, ambiance cool et sympathique. Des gens d’une grande connaissance e de de beaucoup de choses historiques et culinaires. Bien.  » Albert) —  » Le petit bar, serveur gentil et clientèle fidèle.  » (Anna) —   » 3 mois sans alcool ! Houa !  » (anonyme) —  » Un amour débordant c’est un torrent qui sort de son lit pour entrer dans un autre.  » (Pierre Dac) —  » Les femmes pardonnent parfois à celui qui brusque l’occasion mais jamais à celui qui la manque.  » (BA) —  » Laurence, à mon tour de demander une prière pour stopper l’alcool.  » (AB) —  » Je prierai pour toi, moi aussi je replonge mais ce n’est que provisoire ! Soyons fortes, nous en sommes capables toi et moi. On vaincra, ce ne sont pas que des mots, c’est notre réalité. Ce jour, le 15, ce soir en pensant à toi, je jeunerai 1 jour. Tiens moi au courant, soyons solidaires, aidons-nous. Tendresse.  » (Laurence) —   » Une bonne épouse pardonne toujours à son mari… quand elle a tort.  » (AH) —  » Ne désespère pas, vie mouvement, tous vertiges. je pense à toi… (AB) —  » Pour une fois je suis heureuse, j’ai envie de le crier.  » (PB) —  » Ce n’est pas tant qu’être riche qui fait le bonheur, c’est de le devenir  » (AH) —  » On a surtout le devoir de faire ce que l’on peut ! Rire… sourire… (AB) —   » Oh ! Bonheur, réponse de AM,… je n’en attendais pas tant !… de la vie. Nouvelles mitigées car ne suis absolument plus soutenue à domicile et je ne demandais pourtant que de pouvoir rester au lit (que lire ou peindre), bref s’occuper de MOI afin de au cas être tentée en sortant la chienne (obligatoirement) histoire d’accéder à 2 jours jeûn d’alcool… et bien c’est trop demander… sans doute ai-je abusé et sans doute inconsciemment l’entourage est soigné comme, un prince, bref bloquée, démoralisée. Que faire ? Besoin de 48h de « break » et de jeun alcool afin de pouvoir reprendre ma canne. 4 jours sans cela comptera comme l’eau d’un ruisseau des montagnes.

OULLINS 2007

GEOGRAPHIE PHYSIQUE, HUMAINE, REGIONALE, GASTRONOMIQUE, SCIENCES SOCIALES, MEMOIRES DES TERRITOIRES...
RESSOURCES MINERALES REGION LYONNAISE : www.persee.fr/doc/geoca_1164-6268_1936_num_12_2_6473

 

 

 

F
F
Twitter
astrolabe10 on Twitter
6 people follow astrolabe10

F