AT       HOME

   VOUS  ETES  ICI

 

« SI VOUS N’AIMEZ PAS LA MER, SI VOUS N’AIMEZ PAS LA MONTAGNE, SI VOUS N’AIMEZ PAS LA VILLE… ALLEZ VOUS FAIRE FOUTRE ! « 

JP BELMONDO (« A BOUT DE SOUFFLE » Jean-Luc Godard)

 

UNE AUBERGE, UNE CAVERNE, UN RADEAU… UN CHANTIER

Bienvenue dans votre auberge espagnole,  faites-en votre foyer. Un petit coin de vie, un instant, une éternité… toutes les libertés.  Prenez l’air soyez à l’aise, elle n’est que ce qui vous anime quand vous vous l’appropriez. Acceptez en le soleil mais aussi les coups de vents le gros temps, seul(e) ou ensemble c’est pareil mais si différent.  Explorez, voyagez, découvrez l’imprévu, le centre et son ailleurs, les trésors d’une caverne un peu Ali Baba pourquoi pas. La couleur d’une île, un embarcadère, un rafiot et même Méduse avec son radeau si ça vous amuse. Voici la magie de l’humain et de ses lendemains, l’aventure aux quatre points cardinaux, un chemin une parenthèse à tous les vents. Quelle importance le Temps le qu’en dira-t-on… c’est la vie de toutes les façons, une utopie.

 

 

 

ETYMOLOGIE, SYMBOLISME, HISTORIQUE, MANIERES DE DIRE, LANGUES POPULAIRES, SAVANTES OU IMAGINAIRES...
UTOPIE :  à prendre ici selon sa racine grecque « ubi/topos, en aucun lieu » et dans l’esprit de Thomas More (Utopia, une île située « ailleurs »), là où il y a quelque chose mais nulle part… Soit un sens difficilement admissible (in/ad/mittere : ne pouvant être reconnu comme tel  quand la chose ne se présente pas à l’esprit comme un lieu). Une aspiration vers un inconnu  déstructurant mais  possible car tout rêve n’est pas chimère, seulement le dérangement du  présent pour mieux en arranger l’avenir. Elargir ainsi le champ des possibles jusqu’à en explorer l’ailleurs. Il faut de la fracturation, de la déstabilisation, une tectonique des plaques en mouvement pour déplacer la pensée et créer les conditions de la réinvention du réel. Le sujet doit accepter de se laisser embarquer  dans cet objet insaisissable (l’utopie ne pouvant être considérée de loin), là où quelque chose se dérobe en permanence dans la mise en tension du réel. Une crise (au sens originel de séparation) salutaire du langage, la dislocation de ses repères pour d’autres nouvelles renaissances.. une démarche de piéton voyageur.

Chantier permanent de mémoire collective

 

 

F
F
Twitter
astrolabe10 on Twitter
6 people follow astrolabe10

F