ABRACADABRA

 

VOUS  ETES  ICI

RUBRIQUES, REAPPROPRIATIONS, APPLICATIONS, TEXTES FONDATEURS, MONDES, MERVEILLES...
Rubrique 6 LA VIE EN JE(UX), réappropriation de l’Art de vivre, application ABRACADABRA, texte fondateur MARIONNETTES DE HANOI, 6em monde du Temps, 6em merveille « PENDULE DE FOUCAULT » à Paris (France), en lien avec LA VIE MOLESKINE, CONVERSATIONS EXCENTRIQUES, EXPEDITION ROUTE DE LA SOIE, EXPEDITION TRANSSIBERIENNE, VOYAGES EN GRANDE BIZARRERIE, LEGENDES CROYANCES ET AUTRES SUPERSTITIONS, SOCIETE EN JEUX.

 

MODE     D’EMPLOi

SAPERLIPOPETTE !

Exercice pratique favorisant la mise en valeur du patrimoine et l’activité économique d’une région, d’une ville, d’un quartier, d’un lieu public… et/ou la mise en espace d’une histoire personnelle. L’application repose sur un principe de mini-spectacle théâtral sur-mesure utilisant la technique du pastiche (voir Bibliothèque invisible) où Proust, Hugo, Lacan… racontent l’histoire du piéton voyageur. L’application s’adresse aussi bien à des établissements (cafés, restaurants, offices tourisme) qu’à des particuliers désireux de (re)découvrir d’une manière originale l’histoire de leur vie dans des lieux et des instants personnels émotionnellement forts.

A poster sur Google Keep, Facebook Astrolabe Compendium@pieton voyageur ou Twitter @astrolabe10.

 

Pour revenir au menu principal cliquez sur 64 APPLICATIONS PRATIQUES ou au menu particulier en allant sur APPLICATIONS PRATIQUES rubrique 6. Vous pouvez voyager ailleurs en tapant par exemple LA VIE MOLESKINE, COMPENDIUM COULEURS, PETIT MUSEE DES APERCUS, ECRITURE DE L’ESPACE, CHARENTE, CARTOGRAPHIE IMAGINAIRE DES QUARTIERS, LYON, HUITRE, CAMOMILLE, PETIT MUSEE DES APERCUS, LOU MASE, JACQUES LACAN, CARTE POSTALE… ou en proposant le mot de votre choix.

Custom Gallery: images not found

ETYMOLOGIES, MANIERES DE DIRE MANIERES DE FAIRE, LANGUES POPULAIRES, CURIEUSES, SAVANTES OU IMAGINAIRES...
ABRACADABRA : La formule magique « Habracadabrah » signifie en hébreu « que celà se passe comme c’est dit » (que les choses dites deviennent vivantes). Au Moyen Age on l’utilisait comme incantation pour soigner les fièvres. L’expression a été ensuite reprise par les prestidigitateurs exprimant par cette formule que leur numéro touchait à sa fin et que le spectateur allait assister au clou du spectacle (le moment où les mots deviennent vivants). La phrase n’est cependant pas aussi anodine qu’il n’y paraît à première vue. Il faut inscrire la formule que constituent ces neuf lettres sur neuf couches et de la manière suivante, afin de descendre progressivement jusqu’au « H » originel. Cette disposition est conçue de manière à capter le plus largement possible les énergies du Ciel et à les faire descendre jusqu’aux hommes (la Terre). (extrait de l’ «Encyclopédie du savoir relatif et Absolu»)

F
F
Twitter
astrolabe10 on Twitter
6 people follow astrolabe10

F